Vidéoprojecteur BenQ W1090 [Test & Avis]


Successeur des très réussis W1070 et W1070+ et fortement inspiré du puissant W2000, le vidéoprojecteur BenQ W1090 est très prisé depuis son lancement.

Il faut dire que ce vidéoprojecteur a de quoi séduire ! Comme vous allez le découvrir, il est l’aboutissement de plus de 10 ans de perfectionnement de la part de BenQ, la meilleure marque de vidéoprojecteurs grands publics :

Points positifs

  • Qualité d’image impressionnante
  • Bonne luminosité et bon taux de contraste
  • Connectique généreuse
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Interface intuitive et usage simplifié
  • Très bonne durée de vie de la lampe
  • Bon rendu en 3D
  • Excellent rendu en home cinéma
  • Télécommande rétroéclairée

Points négatifs

  • Assez bruyant
  • Quelques fonctionnalités manquantes

Caractéristiques techniques

TypeHome cinéma
Résolution nativeFull HD - 1080p
FocaleNormale (1,15:1 min – diagonale de 3m à 3m)
Luminosité2000 Lumens
Contraste10 000:1
Correction du trapèzeVertical
Lens shift
Zoom optique1,3x
3D
TechnologieDLP
Durée de vie de la lampe3 000 h (normal) / 6 500h (éco)
Niveau sonore32 dB (normal) / 29 dB (éco)
Dimensions34,62 x 10,17 x 21,48 cm
Poids2,65 kg
Prix moyen690 €

Voir plus de caractéristiques techniques sur Amazon

Qualité de l’image

La qualité d’image est sans doute le point fort du BenQ W1090. Il profite de la technologie DLP Texas Instruments (puce Dark Chip 3) couplée à une roue chromatique RVBRVB ×6 pour offrir une image nette, fluide, précise et très réaliste. Vous n’aurez pas à craindre l’effet arc-en-ciel présent sur les vidéoprojecteurs DLP car la technologie RVBRVB permet de s’en passer.

Le vidéoprojecteur a une résolution Full HD 1080p natif qui donne un excellent rendu en home cinéma comme en jeux vidéo (PS4) malgré l’absence de la compensation de mouvement.

Le BenQ W1090 est compatible 3D DLP Link 144 Hz et il gère très bien la 3D n’affichant aucun problème de crosstalk. Dommage que les lunettes 3D ne sont pas fournies avec le vidéoprojecteur.

Le W1090 fait vraiment la différence quant à la taille d’image qui peut atteindre 300″. Il permet en effet d’avoir une image de 100″ à 2,5m de recul même s’il ne s’agit pas d’un modèle courte focale.

Luminosité et contraste

Le contraste natif est de 10000:1, un des meilleurs dans cette gamme de vidéoprojecteurs. Il permet une excellente qualité d’image et un noir profond. Le contraste dépend évidemment des conditions d’affichage, mais le taux de contraste mesuré durant le test est de 2085:1 ce qui est excellent.

Avec une luminosité de 2000 Lumens, il est possible d’obtenir un bon résultat sur un mur blanc et/ou dans une pièce éclairée. Mais l’affichage est nettement meilleur dans une salle sombre et sur un écran 100″.

La perte de lumière est assez importante sur les vidéoprojecteurs DLP, c’est le cas par exemple quand vous diminuez l’option BrillantColor (40% de perte). Heureusement que vous n’aurez pas généralement à modifier les réglages car vous disposez de 6 modes d’images : Bright, Cinéma, Vivid, Game, Sport et User.

Le Mode Sport a été particulièrement innové par BenQ afin d’améliorer les directs de sport et offrir une expérience proche autant que possible du stade.

Connectique

Le Benq W1090 affiche à son arrière :

  • 1 port USB (1,5 A)
  • 1 port RS-232
  • 1 entrée VGA
  • 1 entrée HDMI
  • 1 entrée HMDI compatible MHL
  • 1 entrée composite
  • 1 entrée et 1 sortie audio (jack 3.5)

Le vidéoprojecteur offre donc une connectique très généreuse. On note comme même l’absence de l’entrée vidéo composante YUV et de la sortie +12V présentes sur le W1070 et le W1070+ ainsi que de la connexion WiFi. Cependant, le vidéoprojecteur est compatible avec le module de liaison sans fil WDP02 qui peut être obtenu également chez BenQ.

Le vidéoprojecteur dispose d’un haut-parleur intégré, mais le son est assez faible malgré l’utilisation du système Audio CineMaster. Il vaut mieux connecter une barre de son ou un kit d’enceintes.

Utilisation

L’usage du BenQ W1090 est ce qu’il y a de plus simple même pour les novices. La mise en marche est intuitive et le préréglage usine est très satisfaisant. Vous pouvez vous contenter des modes usines proposés qui offrent une excellente calibration des couleurs et une image de qualité.

Si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez dans le menu simple du vidéoprojecteur, vous pouvez utiliser le menu avancé qui est très simplifié.

On n’oublierait pas de parler de la télécommande rétroéclairée qui en plus d’être jolie, s’avère très efficace quand la salle est obscure. L’exécution d’une commande après appui sur le bouton est immédiate ce qui améliore encore plus la fluidité de la navigation.

Durée de vie de la lampe

La durée de vie de la lampe est de 3000h en mode normal, mais il est possible d’obtenir une durée de vie de 4500h en mode Smart Eco et 6500h en mode Eco. C’est une durée de vie normale pour un vidéoprojecteur DLP.

Niveau sonore

Le BenQ W1090 frappe fort côté silence !

En effet, contrairement aux modèles précédents comme le W2000 qui produisaient un bruit important, il ne produit que de 32 dB à 38 dB selon le mode lampe utilisé. A distance d’oreille, cela fait donc seulement 29 à 30 dB en bruit perçu.

C’est une incroyable performance de la part de BenQ pour un vidéoprojecteur avec lampe aussi puissante. Le vidéoprojecteur se fait totalement oublier pendant la projection, et c’est un régal pour l’utilisateur.

Fonctionnalités

Nous avons parlé de l’utilisation intuitive du vidéoprojecteur BenQ W1090 et comment les réglages d’usine sont satisfaisants, mais quelques fonctionnalités de plus sont toujours les bienvenues.

À ce propos, le W1090 présente des fonctionnalités efficaces comme la correction du trapèze, la rotation d’image et le zoom optique (×1,3). Le réglage de la taille de l’image, du zoom et du focus est manuel, mais vous n’en aurez pas besoin souvent.

Le lens-shift présent sur le W1070+ a disparu, vous allez donc régler l’angle de diffusion de l’image manuellement en ajustant les trois pieds de l’appareil. Mais rassurez-vous, ça n’a rien de compliqué. (Et, de toutes façons, le lens shift de la plupart des vidéoprojecteurs de moins de 1500€, dont celui du W1070+, est toujours très limité…) Ce n’est donc pas une grande perte.

Notre avis

Fonctions/Performances  
Confort d’utilisation  
Rapport Qualité/Prix  

Le meilleur vidéoprojecteur grand public en 2018

Le vidéoprojecteur BenQ W1090 est l’aboutissement de plus de 10 ans d’optimisations de la part de BenQ. C’est le seul vidéoprojecteur à ce prix qui vous offre une telle qualité d’image et une telle optimisation dans la conception, jusque dans les plus petits détails.

C’est un vidéoprojecteur silencieux et performant, qui fait l’impasse sur les fonctionnalités secondaires pour être proposé à un prix ultra compétitif.

N’ayant quasiment que des qualités, il remplace logiquement le BenQ W1070+ en tête de notre classement et devient pour nous le meilleur vidéoprojecteur grand public en 2018 !

 

Prix constaté : 673,90€ – 699,00€

5

Participer à la discussion :

Votre note :

 (4/5 – 15 avis)

Votre message :