Vidéoprojecteur BenQ TK800 [Test & Avis]


Spécialement pensé pour la diffusion de programmes sportifs, le TK800 est l’un des premiers vidéoprojecteurs DLP à simulation 4K conçus par BenQ. Assez proche de son grand frère le BenQ W1700 par son design, il se distingue de se dernier par des caractéristiques techniques comme une luminosité plus éclatante grâce à une nouvelle roue chromatique.

Ce test propose un tour d’horizon de ce petit bijou qui, comme nous allons le voir, ne vise pas vraiment le marché du home cinéma, mais a tout pour plaire aux inconditionnels de la diffusion sportive sur grand écran.

Vidéoprojecteur BenQ TK800 [Test & Avis]

Notre note :
Avis utilisateurs :
 (0/5 – 0 avis)

Prix constaté : 1 160,32 €

Caractéristiques techniques

Des images très lumineuses et réalistes

Comme annoncé par le constructeur, le BenQ TK800 affiche une luminosité très correcte, avec selon les environnements et les besoins, plusieurs modes au choix et un plafond qui peut atteindre 3 000 Lumens. C’est grâce à cette luminosité très élevée, mais aussi à la nouvelle puce Texas Instruments de 0,47″ qui, par le procédé de la wobulation peut afficher des images de 8,3 millions de pixels que le TK800 permet de visionner des compétitions sportives avec un magnifique rendu UHD, bien que la faiblesse du contraste soit déplorable, car elle limite les performances de cet appareil pour le home cinéma.

De même, s’il n’a pas de fonction Lens-shift, le TK800 dispose d’un zoom optique de 1,2x, en plus d’une fonction de correction trapézoïdale en vertical pour faciliter l’installation et corriger les déformations d’image.

On peut également citer l’intégration de la nouvelle roue chromatique RGBW 4K avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz permettant d’avoir moins de flou sur les images, mais surtout des couleurs pures et fidèles.

Plusieurs modes personnalisés

Le BenQ TK800 n’est pas le vidéoprojecteur des amateurs de sports que de nom. En effet, en plus d’une luminosité très élevée qui s’adapte particulièrement à la diffusion de programmes sportifs, il s’accompagne d’un mode Football et d’un mode Sport qui, comme leurs noms l’indiquent, permettent de suivre la Champions League ou les matchs de la NBA avec une qualité d’image surprenante.

Chacun de ses deux modes a été étudié pour faire ressortir au mieux les couleurs de peau et les moindres détails des terrains de jeu. En outre, il existe différents modes audio permettant de percevoir les voix des supporters et commentateurs comme si on était au bon milieu du stade.

Un design original et compact

Malgré ses 4,2 kg, le BenQ TK800 bénéficie d’un design assez compact, ce qui permet de le transporter facilement, mais aussi de l’utiliser sans encombrement. Pour ce qui est de l’esthétique, BenQ a apparemment voulu sortir de l’ordinaire avec une façade turquoise très originale qui rompt avec le tout blanc ou tout noir conventionnel.

Afin de compenser l’absence de Lens-shift, les pieds arrière du TK800 sont équipés de vis, ce qui permet de régler son orientation plus facilement. Aussi, toute la connectique est regroupée à l’arrière, avec deux entrées HDMI dont une HDMI 2.0 compatible HDCP 2.2, une entrée VGA, un port RS-232, une entrée et une sortie audio et un port USB (1,5 A). Il n’existe cependant pas de caches prévus pour la protection des entrées, ce qui peut être déplorable.

Du son limpide et agréable

Le BenQ TK800 est assez bruyant en mode éco et en mode normal, avec un niveau de bruit qui peut monter jusqu’à 41 dB pour une consommation de 313 W, en mode normal. Cependant, il dispose d’un mode Silence qui, en désactivant la wobulation, fait passer le vidéoprojecteur en Full HD, réduisant ainsi très sensiblement le bruit de fonctionnement.

Côté rendu sonore, le BenQ TK800 embarque un haut-parleur de 5 W associé à technologie CinemaMaster Audio+ 2 de BenQ, ce qui garantit un rendu sonore très honorable pour suivre des matchs, même s’il n’égale pas les performances d’un kit d’enceintes.

Points positifs

  • Résolution 4K UHD
  • Haute luminosité de 3 000 Lumens
  • Prise en charge des contenus HDR10
  • Design compact
  • Prix abordable

Points négatifs

  • Contraste assez faible pour du home cinéma
  • Sans Lens-shift
  • Lunettes 3D non fournies

Notre avis

Fonctions/Performances  
Confort d’utilisation  
Rapport Qualité/Prix  

Un champion des programmes sportifs et du divertissement

Initialement conçu pour regarder des compétitions sportives sur grand écran, le BenQ TK800 offre des performances audiovisuelles très correctes, notamment pour écouter de la musique ou jouer.

Si son utilisation pour le home cinéma n’est pas très satisfaisante pour ce qui est du rendu visuel avec un contraste faible, il a le mérite d’offrir une résolution 4K UHD très correcte à un prix très accessible.

Prix constaté : 1 160,32 €

4

Intitulé du produit sur Amazon : BenQ TK800 Vidéoprojecteur Véritable 4K HDR Home Entertainment, DLP, 3 000 Lumens


Participer à la discussion :

Votre note :

 (0/5 – 0 avis)

Votre message :